Avis littéraire, SF

« Havensele Cité Noire » par Charlotte Bona – Service presse

  • Résumé : Je me nomme Cité. Je ne suis pas humaine. Je vis dissimulée dans les profondeurs de la terre d’Islande. Je me suis éveillée à la fin d’une de vos guerres, happée par la douleur de ceux qui avaient connu vos camps de la mort. Votre pouvoir de destruction à Hiroshima et Nagasaki m’a terrifiée. J’y ai vu votre avenir : un chemin semé d’hécatombes jusqu’à votre complète extinction. Je suis une mère, une louve pour mes enfants, mes humains appelés dans leurs rêves et transformés par mes soins. Eux seuls survivront à l’apocalypse nucléaire. Nous sommes en 2021 et je demeure votre unique espoir.
  • Mon avisUne lecture surprenante, une fin qui me donne envie de connaître la suite, un mélange surprenant de fiction, de réalité et une vision futuriste désastreuse qui voit la fin du monde dans lequel seul les Potentiels et enfants de Cité survivront. J’ai eu du mal à comprendre qui était Cité, Charlotte Bona m’a donc aimablement fournit des explications, qui si j’avais su être plus patiente m’aurait été fournit par ma lecture. Le personnage de Mathilde m’a beaucoup touché et aussi impressionné, elle, si fragile en apparence nous a révélé une maîtrise de soi et une force, une combativité incroyable à un moment du récit. Il me tarde de savoir ce qu’il va advenir de Thomas Andlauer dans la suite des aventures d’Havensele, y aura-t-il un dénouement heureux ou finalement cet homme qui a su montré tellement d’assurance, tel « un chêne » va-t-il nous dévoiler un côté plus sombre et plus fragile envahit par ses sentiments, ceux-ci le détruiront-ils ? Il y a déjà eu tellement de drame dans la vie de plusieurs personnages… Cela m’a aussi fait réfléchir sur le devenir de la planète, le réchauffement climatique et les dérèglements actuels, sujet faisant de plus en plus le débat en Europe et dans le Monde. A Cité l’on parle de 2021, ce n’est plus si loin puisque nous sommes en 2019. Je m’interroge également sur le devenir de Jonas, qui s’est révélé être ami fiable et fidèle en toute circonstance. Vous trouverez peut-être l’action un peu longue à être mise en place, mais les explications et tout ce qu’il se passe avant, sont nécessaires pour nous amener aux changements et à la transformation qui se produira au final. J’ai été impressionné par la richesse des descriptions, des personnages, des décors, l’on se projette aisément dans cet univers et on en redemande. Concernant la couverture, elle représente parfaitement Cité et le lac, le choix est donc judicieux. Un grand merci à Charlotte Bona, pour sa confiance et ce service presse, plongez vous aussi dans cet univers surprenant qu’est Havensele, si de plus vous avez un intérêt pour les recherches et le domaine scientifique et environnemental mêlé à de la fiction, ce livre est fait pour vous, croyez-moi vous l’apprécierez autant que moi ! Alors Charlotte, à quand la suite ?
  • Broché
  • Editeur : Rroyzz; Édition : 1ère édition (15 novembre 2018)
  • Note : 18/20.
  • Séverine.

1 réflexion au sujet de “« Havensele Cité Noire » par Charlotte Bona – Service presse”

  1. A reblogué ceci sur Charlotte Bonaet a ajouté:

    J’ai le plaisir de partager avec vous cette nouvelle chronique sur Cité noire, écrite par Séverine des Soeurs Addicts Aux Livres.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.