Avis littéraire

« Conte d’Ocitarina » de Zélie Jumel Service Presse Évidence Editions

conte-d-ocitarina

  • Résumé / Description :

Jeanne est une coquette princesse de 17 ans,

d’Ocitarina, un royaume autosuffisant.

L’Ocitarine, fruit miraculeux est très convoité.

Jeanne est l’Héritière.

Une grande charge repose sur ses épaules.

Néanmoins, une menace approche.

Trouvera-t-elle qui lui veut du mal avant qu’il ne soit trop tard ?

Trouvera-t-elle autre chose ? L’amitié, l’amour,…

Les apparences sont parfois trompeuses.

La princesse doit faire très attention…

Adapté aux lecteurs dyslexiques

  • Mon avis :

Bienvenue au royaume d’Ocitarina ! Royaume au cœur d’une immense vallée entourée de hautes montagnes. L’Ocitarine est un fruit plein de vertus vous le découvrirez dans l’histoire. Son roi, Georges II de Vaslovie, n’est pas le type de roi tyran, qui se contente de donner des ordres et d’amasser l »argent, non ! Il écoute son peuple et l’aide même à vendanger ! Il n’a qu’une héritière, sa fille Jeanne, 17 ans,  suite à un événement tragique  qui a emporté son épouse de ce fait; il est très protecteur envers elle et refuse qu’elle quitte le château. Oh, rassurez-vous elle n’est pas non plus prisonnière ni séquestrée. Jeanne, n’a qu’un seul rêve voyager et partir à l’aventure, comme sa mère jadis. Mais voilà, elle ne peut pas, pour l’instant.

Elle ne pense même pas à se marier, contrairement aux contes traditionnels où la princesse ne rêve que de trouver son prince charmant. Pourtant, elle va ressentir des sentiments étranges lorsque Maître Paul sera en sa présence. La sérénade, qu’un inconnu jouera le soir sous son balcon, l’apaisera et l’amènera aussi à chercher son auteur et la raison de celle-ci. Elle est aussi très proche d’Hector, son garde du corps personnel. Oui, elle a besoin d’être protégée en permanence, car intrigues et complots s’accumulent et s’enchaînent à l’approche de son dix-huitième anniversaire. Cela ne lui enlèvera néanmoins pas le plaisir de se faire confectionner une robe à la hauteur de son royaume et de ses désirs, à défaut de voyager, elle le fera à travers sa tenue.

Mais un accident (en est-ce bien un ?) va encore plus déstabiliser le royaume et sa princesse. Elle devra assurer la Régence, ce qui l’effraiera bien sûr, seule face à l’ennemi, non sans compter sur quatre personnes en qui elle accorde toute confiance (a-t-elle raison de leur accorder ?) mais qui révélera la force et la détermination cachée en elle.

Ce qui  m’a un peu perturbé est le fait qu’ils aient deux emplois, fait surprenant je trouve à l’époque des rois et des reines, mais qui justifie, comment ils sont parvenus à l’autosuffisance. La survenue des méchants aussi lors de l’intrigue finale, car elle est censée être entourée d’espions et de garde, les masques ont sans doute aider à amener l’action.  Bien sûr, il y a toujours un méchant dans les contes : la marâtre dans Blanche-Neige ou Cendrillon, Gaston dans la Belle et la Bête …

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un conte traditionnel, mais original , plein d’actions et de rebondissements,  où le rêve, les belles toilettes et l’amour sont présents sinon ça ne serait pas un conte mais une énigme policière. J’avais tout de même mon idée sur le coupable, qui s’est confirmée grâce aux indices semés par l’auteure. Si vous aimez les contes qui changent de l’ordinaire, celui-ci vous plaira assurément. Je lui mets 4 étoiles car j’ai adoré. Ma fille, de 11 ans a autant été absorbé par l’histoire que moi, elle m’a posé plein de questions, et nous avons imaginé des scénarios un peu pessimiste je l’avoue.

Convaincus ? Voulez-vous découvrir, vous aussi qui est le coupable, quel est son but et comment il parviendra à les déstabiliser, alors cliquez sur le lien en bas de page vers la boutique.

Zélie JUMEL est professeur d’histoire-géographie dans l’académie d’Amiens. Depuis quelques années, elle écrit des poèmes et des nouvelles. L’une d’elles a d’ailleurs été choisie pour faire partie du recueil Tel le Phénix paru chez Souffle Court Éditions. Elle a une passion pour la lecture et les recherches généalogiques de son arbre.De très belles illustrations de Corentin Lecorsier est un jeune auteur de bande dessinée, il vient de dessiner son premier album, Quatre larmes sur un voile de nylon rouge (Y.I.L. édition), scénarisé par Emmanuel Beaudry.

  • Merci à Évidence Editions de m’avoir fait découvrir cette auteure. Recommandé pour les 11 / 13 ans, Collection Farfadet, publié en numérique le 10/02/2018. Mais disponible également en broché.

Séverine.

« Je ne serais pas la brebis offerte au loup, je peux vous le garantir ! « 

Vous êtes conquis, cliquez ici !

farfadet.jpg

evidence-boutique-logo-1524735768 (2)

Publicités

2 réflexions au sujet de “« Conte d’Ocitarina » de Zélie Jumel Service Presse Évidence Editions”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.